carte-coronavirus

Évolution du coronavirus la région
hauts-de-france

Dernière mise à jour

Taux de décès par démographie

Décès, hospitalisations et guérisons dans la région hauts-de-france

Taux de dépistage dans la région hauts-de-france

Taux de réanimation dans la région hauts-de-france

  • 12-02-2021

    Flambée dans le Nord

    Ces derniers jours ont été marqués par une forte circulation du variant britannique au sein de la communauté urbaine de Dunkerque. La situation devenant inquiétante, les maires et députés demandent la mise en place de mesures plus strictes.

    Parmi ces mesures, la fermeture des écoles et un rallongement des vacances d’hiver sont fortement préconisés. Enfin, les élus locaux demandent une accélération de la campagne de vaccination dans la zone.
    Certains maires prennent les devants dans les secteurs de Dunkerque, mais aussi de Gravelines en invitant les parents à ne plus laisser leurs enfants pendant la pause cantine ou encore le temps périscolaire. D’autres vont fermer les bibliothèques, parcs, écoles de musique ainsi que les centres de loisirs pendant les vacances scolaires afin de limiter la propagation du virus.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

  • 29-12-2020

    Ouvert le dimanche

    Le préfet du Pas-de-Calais vient prolonger l'arrêté permettant l'ouverture des commerces le dimanche. Pour rappel, depuis le 28 novembre dernier, les commerces de ce département, exception faite des bars et restaurants, sont autorisés à ouvrir le dimanche et ce jusqu'à 21h. Ceci, selon le préfet dans le but de réguler le flux de client (jauge réglementaire par m2) mais aussi de permettre aux commerçants d'amortir les pertes dues au second confinement. Pour l'heure, cette mesure, qui devait prendre fin le 31 décembre, a été prolongée jusqu'à fin janvier 2021.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

  • 20-10-2020

    TGV Lille-Paris supprimés

    La direction de la SNCF annoncerait la suppression de 5 plages horaires TGV faisant la liaison Lille-Paris. Il s'agirait des TGV de 6h46, 11h46, 21h16 au départ de Paris ainsi que deux départs 8h12 et 13h12 de Lille. Ces fermetures auraient été décidées suite à la forte baisse de demande depuis le début de la crise sanitaire. Ces fermetures éviteraient donc selon la SNCF, la circulation de trains vides. Les représentants de la région Hauts-de-France dont le président Xavier Bertrand et la maire de Lille Martine Aubry, se disent particulièrement inquiets. La SNCF n'aurait, en effet, pas annoncé pour l'instant de date de retour à la normale. Par ailleurs, ils insistent sur le fait que les usagers de cette ligne y voyagent principalement pour travailler.
                                                                                                                                                                                                                                                                           

  • 09-10-2020

    Lille en alerte

    À partir du samedi 10 octobre, la métropole Lilloise comptant 95 communes bascule en état d'alerte maximale. Par conséquent, les bars fermeront pour 15 jours, les restaurants dans l'obligation de fermer à partir de 22h devront observer le nouveau protocole sanitaire. La métropole, dans laquelle plus de 30% des lits de réanimations sont occupés, inquiète de par la montée du nombre de positifs ces derniers jours. (Voir les stats du Nord)

  • 04-04-2020

    488 morts, 4584 cas confirmés

    En Hauts-de-France, le virus continu son avancée avec 488 morts et + 476 nouveaux cas détectésen ce 04 avril 2020. Pour rappel, en stade 3 de l'épidémie, le nombre de nouveaux cas ne traduit la situation réelle de la région, puisque seulement une partie de la population est alors testables (les personnes fragiles avec détresse respiratoire, personnes en résidence médico-sociales , personnes déjà hospitalisées, professionnels de santé). Par ailleurs, le nombre d'entrée en réanimation continu de montée, malgré une saturation du nombre de lits disponibles dans la région. Ci-joint, la répartition des cas en réanimations de la région par département :